Les eaux thermales à SPA

Spa, un îlot de verdure sur une nappe de jouvence !
"AQUAE SEPADONAE"

Au premier siècle de l'ère chrétienne, les Romains qui étaient alors les maîtres de nos contrées avaient découvert et apprécié les eaux de Spa (aquae sepadonae) dont Pline l'ancien (qui vécut de 23 à 79 et qui mourut dans l'éruption du Vésuve) fait mention dans son œuvre encyclopédique de 37 livres conservés, appelée HISTOIRE NATURELLE et considérée comme un véritable monument pour la connaissance du monde antique. Les vertus thérapeutiques de cette eau qui jaillissait dans un petit hameau entouré de belles forêts avaient été constatées par ces spécialistes et amateurs de thermes qu'étaient ces Italiens venus conquérir la Gaule.

Par la suite, et principalement à partir du XVIe siècle, les Eaux de Spa connurent une renommée internationale qui ne s'est jamais démentie puisque, par exemple, la Compagnie Fermière Spa-Monopole exporte actuellement l'eau de Spa vers l'étranger.

L'établissement des Bains, construit dans la seconde moitié du XIXe siècle et son activité perdure : en effet, la plupart des sources de Spa contiennent du fer et du gaz carbonique dont l'action conjuguée (absorption et massages) est particulièrement réparatrice pour certaines affections rhumatismales. Les pouhons Pierre-le-Grand et Prince de Condé reçoivent incessamment la visite de nombreux curistes venus découvrir cette curiosité et en tester le goût... Rares sont les touristes qui ne fixent pas sur la pellicule la cascade monumentale de la rue Rogier, construite à la même époque, mais que l'on vient de restaurer de la meilleure façon qui soit dans le courant de l'année 1999.

Spa reine
Les Bains
Le Pouhon

 

Voici réunis côte à côte 3 symboles qui caractérisent bien la ville d'eaux :
Le " logo " de la célèbre eau minérale * le fronton de l'établissement des bains * le pouhon Pierre-le-Grand

Le mot poûhon est une expression wallonne désignant une source d'eau minérale (J. HAUST, dictionnaire liégeois). L'étymologie renvoie au latin " puteus, i " qui signifie fosse, puits.

C'est sans doute également dans l'adjectif latin " bibulus, a, um " signifiant " qui boit volontiers ", qu'il faut trouver l'étymologie de l'expression BOBELINS bien connue des Spadois qui désignent ainsi les nombreux curistes qui viennent à Spa pour y savourer, à la source, les effets réparateurs d'une eau naturelle bienfaisante aux vertus curatives reconnues.

Les promeneurs les plus curieux ne manquent pas d'aller visiter d'autres sources situées à la périphérie de la cité thermale, en pleine nature et qui portent les noms devenus célèbres de Spa Reine, Géronstère, Barisart, Tonnelet, Marie-Henriette, Groesbeek, etc.

 

LA CASCADE MONUMENTALE :
un bel ornement urbain à proximité du BRITANNIQUE

 

La Cascade
La cascade monumentale de la rue Rogier (photo années 1970…), avec à l'arrière-plan à gauche le bâtiment de l'ancien hôtel d'YORK actuellement transformé en centre culturel
En septembre 1999 ont été entrepris d'importants travaux de restauration de la cascade monumentale
Travaux a Spa

Contact

Le britannique

Internat autonome pour garçons

Rue de la Sauvenière, 8
4900 Spa (Belgique)

Tel. +32 (0)87 79 21 00
Fax. +32 (0)87 79 21 08
* = Ces champs sont obligatoires